08 mai 2008 ~ 0 Commentaire

Rôle du CMEI

Le lien entre l’exposition allergénique et les symptômes d’allergie ressentis par le patient est prouvé depuis que l’on sait mesurer sur le lieu de vie du patient la concentration des divers allergènes présents.

Il est important pour un patient allergique et/ou asthmatique de visualiser les sources allergéniques à l’intérieur de son environnement privé ou professionnel. 30 % des personnes nées après 1980 présentent des signes d’allergie. Les causes d’augmentation de ces allergies ne sont pas définies mais laisser un patient au contact de ces substances auxquelles il est allergique est un frein à l’efficacité des traitement entrepris par l’équipe médicale

Le médecin , les spécialistes pneumologue, allergologues et mêmes médecins du travail, n’ont guère le temps ni les compétences pointues pour identifier par un interrogatoire poussé les facteurs ou les substances pouvant déstabiliser ou aggraver l’état clinique du patient.

Sur 11000 médecins interrogés,

  • 95 % ne voyaient pas comment intervenir dans la prévention des pathologies liées à l’environnement intérieur.
  • 51 % des pneumologues et ORL considèrent que l’éviction des allergènes est difficile à mettre en œuvre.
  • Seuls 4 % des pneumologues proposaient une housse anti-acariens aux enfants asthmatiques allergiques aux acariens.

Il est donc indispensable de faire intervenir un acteur de santé spécialement formé pour identifier les substances toxiques, mesurer leurs concentrations, prodiguer conseils et astuces afin de les éradiquer si possible ou d’en faire baisser le taux pour améliorer l’état de santé du patient.

Dans cette optique, une nouvelle activité professionnelle, les Conseillers Médicaux en Environnement Intérieur (C.M.E.I.) a été créée en 1991 à Strasbourg.

La démarche, adoptée par la CMEI, en pathologie respiratoire et allergique liée à l’environnement permet de relier l’histoire clinique du patient grâce à la présence d’un marqueur, à la mise en évidence du polluant suspecté dans l’habitat du patient.

L’implication de l’agent toxique étant posé, le second rôle de la CMEI est d’envisager les mesures de réduction de l’exposition vis à vis de l’agent responsable de la pathologie.

L’action des CMEI en relation avec les médecins en charge du patient a permis une amélioration de l’état clinique supérieure à la prise en charge par les médecins seuls.

Une analyse portant sur 900 enfants de 5 à 11 ans montra que l’éducation thérapeutique dispensée aux enfants asthmatiques allergiques permettaient une diminution

  • de 16 % des symptômes cliniques,
  • de 13% du nombre de visites dans les services d’urgences et
  • de 20 % pour l’absentéisme scolaire (Morgan et al., NEJM, 2004).

La CMEI se situe à un carrefour primordial dans la stratégie de soins. Elle est l’interface entre le patient avec son mode de vie, son histoire médicale et l’équipe soignante, les intervenants professionnels et institutionnels.

Une telle activité professionnelle nécessite :

  • une connaissance des pathologies médicales en rapport avec les polluants présents dans l’habitat,
  • de grandes qualités relationnelles,
  • des connaissances techniques du bâtiment, de la ventilation et de la métrologie des différents polluants (allergènes, endotoxines, moisissures, C.O.V ou NO2…), de façon à réaliser un audit de la qualité de l’air intérieur,
  • des connaissances sur les différentes méthodes d’éviction des différents polluants.

Les conseils prodigués par les CMEI sont mieux perçus et suivis par les patients que ceux énoncés par les équipes médicales seules.

Ses compétences techniques et ses qualités relationnelles en font un acteur indispensable dans le parcours de soin suivi par le patient. Son rôle préventif est amené à se développer pour prévenir les risques sanitaires et médicaux en cas d’exposition dans des milieux nocifs ou de l’utilisation de substances nocives.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

selmab |
Atteindre les 70kg |
Spectre de rue inc. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | REFLEX-O-NATURE-O-BONHEUR
| ACTU SANTE
| OUVERTURE DES CAPITAUX OFFI...